Comprendre comment les consommateurs interagissent avec votre contenu et arrivent jusqu’au processus de commande est capital afin d’optimiser sans cesse les performances de votre boutique en ligne ou de votre site d’entreprise. Malheureusement, le suivi des dernières étapes avant la commande ou la génération d’un lead souffre parfois d’un mauvais paramétrage. Il en va de même pour le suivi de certaines actions “on-page”, qui échappent à Google Analytics. Comment mesurer l’ensemble des interactions dans Google Analytics ? Comment disposer d’une vue plus précise sur le processus d’achat ou sur la façon dont vos lecteurs consultent votre contenu ? Les pages vues virtuelles sont très utiles.

L’ensemble des interactions qui ont lieu sur votre site vous échappent

Vous avez déployé beaucoup d’efforts sur la compréhension de vos clients / prospects ? Vous suivez leur comportement sur votre site, mais aussi sans doute leurs interactions avec vos différents contenus et canaux bien en amont. C’est une excellente chose. Développer cette vision à 360° du client, et comprendre ses points de rencontre avec votre marque, demande une grande précision de la mesure. Vous devez vous reposer sur des données de qualité. Malheureusement, le paramétrage par défaut de Google Analytics n’est pas toujours optimal. En effet, il est fréquent de retrouver sur votre site plusieurs pages disposant de la même URL. Oui, vous avez bien lu. Plusieurs pages ou même éléments d’une page ne sont pas mesurés de manière distincte dans votre outil de webanalyse, ce qui vous empêche d’avoir une connaissance fine de toutes les interactions qui ont lieu sur votre site.

C’est le cas notamment pour beaucoup de boutiques e-commerce dès lors que l’on s’aventure dans le processus de commande. Il n’est en effet pas rare de constater qu’une page de commande, ses différentes étapes (facturation, livraison), et même la page de confirmation, utilisent la même adresse URL. Mais ce cas n’est pas isolé. Plusieurs limites inhérentes à Google Analytics existent :

  • Une page de confirmation dans un formulaire AJAX n’est pas comptée comme nouvelle page vue ;
  • Idem pour les téléchargements de fichiers de votre propre site (par exemple un PDF ou une ressource en .zip) ;
  • Pour les sites construits sur une seule page, les différentes zones ne sont pas identifiées comme des “pages” différentes ;
  • Un pop-up (jQuery ou lightbox) n’est pas identifié comme nouvel élément.

Définir des pages vues virtuelles

Aux yeux de Google Analytics, il est parfois impossible de distinguer plusieurs pages / éléments avec les paramètres de suivi par défaut, comme nous venons de le voir. Vous ne disposez alors pas d’une bonne vision du chemin de navigation au travers du processus de commande. Vous ne pouvez pas bien comprendre non plus ce qui intéresse les lecteurs sur une page très longue, découpée en plusieurs zones. Pour les boutiques en ligne, le fameux “entonnoir de conversion” est biaisé. Pour les sites de marque et autres sites institutionnels, voire même pour des landing pages complètes, l’intérêt des internautes n’est pas bien mesuré. Avouez que cela est dommageable, car vous dépensez beaucoup d’énergie à comprendre le comportement de vos prospects très tôt dans leur processus d’achat, mais vous n’avez pas de données précises sur les étapes finales ! Pour palier à ce manque, vous pouvez vous tourner vers les pages vues virtuelles.

Le principe est simple : via la création de champs personnalisés, en plus des modèles inclus dans les balises de Google Tag Manager, ou la modification du code de suivi de Google Analytics, il est possible d’appeler des fonctions supplémentaires. Vous simulez le chargement d’une page, dès lors qu’une action est réalisée (scroll, clic, etc.).

En utilisant notamment la fonction _trackPageView, il devient aisé de remplacer une URL de page par un paramètre personnalisé, afin de disposer d’une vue détaillée de la navigation. Il est aussi possible de créer des balises, des déclencheurs et des variables dans GTM, afin de simuler des chargements de pages, et ainsi créer de vraies pages vues virtuelles.

[alert-success]Lire aussi : Les erreurs à éviter lors de l’interprétation d’un entonnoir de conversion dans Google Analytics et 3 erreurs à éviter lors du paramétrage d’un entonnoir de conversion[/alert-success]

Crédit photo : DariuszSankowski / Pixabay

savoir plus

DÉMARRER MAINTENANT