Google mène une révolution avec son outil Google Search Console, anciennement baptisé Outils Google pour les Webmasters. L’arrivée du nouveau rapport “Analyse de la recherche” redonne aux acteurs du référencement des données exploitables. Comparer les statistiques correspondant à différents pays ou à deux périodes différentes, comparer le trafic sur ordinateur et sur mobile… Autant de possibilités toujours plus simples. Mais beaucoup d’utilisateurs sont surpris des données disponibles dans Google Search Console, et notamment du nombre de clics enregistrés dans les résultats de recherche, envoyés ensuite vers le site. Le nombre de clics n’est pas égal aux nombres de sessions enregistrées dans Google Analytics, en sélectionnant Google comme source et “organic” comme support. Quelles sont les vraies données ? Est-ce logique d’observer une différence ?

Google Analytics utile le modèle de dernière attribution non-directe

L’utilisation de la dernière attribution non-directe pour identifier une source et un support signifie que Google Analytics accumule le nombre de sessions organiques (le nombre de sessions générées par la recherche naturelle) et le nombre de sessions directes qui ont suivi. Une session directe est une session où Google n’a pas identifié la source. Cela survient si l’utilisateur a visité le site directement sans passer par un autre site, via un lien dans sa barre de favoris par exemple.

Si un utilisateur visite votre boutique e-commerce à 5 reprises, la première fois grâce à Google, et les 4 dernières visites via un favori ou en tapant l’URL dans la barre du navigateur, alors Google Analytics attribue les 5 sessions à Google. Dans la même situation, Google Search Console ne va compter qu’un seul clic. Ce modèle de dernière attribution non-directe peut provoquer des différences considérables entre les sessions GA et les clics dans Google Search Console. Si votre site a une grande proportion de sessions directes, alors votre trafic naturel sera légèrement “gonflé” dans Analytics.

Les clics et les sessions, ce n’est pas la même chose !

Avec notre rubrique “Lexique”, nous nous efforçons d’expliquer le vocabulaire parfois un peu complexe associé aux outils de webanalyse. Ainsi, il est simple de ne pas faire de différence entre les clics enregistrés vers votre site et le nombre de sessions. Pourtant, il existe de vraies nuances comme nous venons de le voir. Allons un peu plus dans les détails.

Les clics sont comptés dès lors qu’un internaute clique sur un résultat de recherche dans Google et arrive sur votre site.

Les sessions sont comptées dès lors qu’un internaute arrive sur votre site, et que le code de suivi de GA est chargé dans un document html. La présence de ce code est indispensable pour enregistrer une session. Mais parfois, il vient à manquer. C’est le cas dans les documents non-HTML, comme les fichiers PDF. Un clic sera alors enregistré dans Google Search Console, mais aucune session ne sera créée dans Google Analytics. Idem lorsqu’un utilisateur a désactivé JavaScript. Le script ne se charge pas, donc pas de session. Le fait que Google réinitilise les sessions chaque jour à minuit, mais aussi après 30 minutes d’inactivité, peut aussi expliquer des différences entre le total de sessions et de clics.

Au final, vous comprnez aisément que comparer les clics Google Search Console et les sessions Google Analytics, c’est en réalité comparer deux éléments qui n’ont pas grand chose en commun. Leur mode de calcule est différent, et les paramètres qui influent sur leur enregistrement sont multiples.

 

SEO GA

 

 

[alert-success]Lire aussi : Attention : Google prend en compte la compatibilité mobile dans son algorithme et Améliorez votre SEO avec Google Webmaster Tools[/alert-success]

Crédit photo : gem66 / FlickR

 

 

DÉMARRER MAINTENANT