Google Analytics est un outil de webanalyse puissant, compréhensible en quelques minutes, mais qui demande des années d’expérience pour être utilisé de manière plus poussée. Pour améliorer votre connaissance de GA, il est indispensable de comprendre les termes employés. Oui, Google Analytics semble parfois posséder son propre langage, mais n’ayez pas peur, il est très simple une fois compris. Alphalyr vous dresse une liste des termes les plus coriaces croisés dans l’outil de Google.

Not provided

Le terme « Not provided », que l’on peut traduire littéralement par « non fourni », désigne, dans les statistiques des sources de trafic, une visite organique sur laquelle vous ne pouvez pas voir le mot clé qui a mené le visiteur sur votre site. Alors que cette information était visible dans Google Analytics par le passé, Google a décidé de faire évoluer sa politique de confidentialité, et son niveau de sécurité. Désormais, vous êtes redirigés vers une page https (sécurisée) après une recherche, et la transmission du mot clé entré vers l’outil de webanalyse du site visité est bloquée.

A lire au sujet du « Not Provided » : Pourquoi une part importante des mots clés remontent en (not provided) dans Google Analytics ? et Comment faire face à l’augmentation des mots clés (not provided) ?

Cohortes

Dans un contexte général, le mot cohorte désigne simplement un groupe de personnes. Dans Google Analytics, les « cohortes correspondent à des ensembles d’utilisateurs organisés en groupes en fonction d’un élément commun et d’une période donnée ». En clair, le rapport d’analyse des cohortes (dans l’onglet Audience) vous permet de créer des groupes parmi vos visteurs, simplement en attribuant à chacun une dimension ou un attribut.

A lire au sujet des cohortes : Comparez les comportements de vos utilisateurs avec le rapport d’analyse des cohortes !

UTM

UTM signifie “Urching Tracking Module”. Il s’agit des paramètres choisis par Google pour tracker individuellement chaque URL. Ces paramètres, que vous pouvez intégrer manuellement ou automatiquement à une URL, permettent de recueillir des informations supplémentaires sur vos visiteurs. Ils sont particulièrement utiles pour suivre les performances d’une newsletter, l’impact d’un tweet sponsorisé ou encore le trafic apporté par une bannière achetée sur un blog. Google Analytics utilise 5 paramètres UTM. 3 d’entre eux sont obligatoires (utm_source, utm_medium et utm_campaign).

A lire au sujet des UTM : Mesurez l’impact de vos actions marketing ! et Arrêtez de confondre source et support !

GTM

Les lettres GTM désignent Google Tag Manager, le gestionnaire de balise de Google. Cet outil vous permet de gérer, en un seul endroit (et gratuitement) les tags qui apparaissent sur votre site. Vous pouvez manipuler des balises, des macros, et des règles. Vous pouvez même créer des balises HTML ou des images personnalisées et intégrer des balises de services tiers.

A lire au sujet de GTM : Pourquoi utiliser Google Tag Manager ?

Plan de taggage

Le plan de taggage (aussi parfois appelé plan de marquage) est un document qui décrit l’organisation et le processus d’implémentation sur un site web des tags issus de la solution de web analytique (Google Analytics dans notre cas) mais aussi d’applications tierces. Un plan de tracking permet de construire une stratégie d’intégration de tags pour obtenir des réponses que vous n’obtiendriez pas par défaut.

A lire au sujet des plans de taggage : Qu’est ce qu’un plan de taggage ? et Déployez facilement votre plan de taggage.

Vous pouvez retrouver les définitions de tous ces mots, et bien d’autres, dans le lexique Alphalyr.

Crédit Photo : blickpixel / Pixabay

DÉMARRER MAINTENANT