Google Images s’est doté au début de l’année 2017 d’une nouvelle interface graphique pour les recherches réalisées sur Desktop (ordinateurs fixes et mobiles). Ainsi, lors d’une recherche d’images, en cliquant sur un résultat, l’internaute voit l’image s’agrandir, au milieu, avec un large fond noir tout autour. L’ancienne version ne faisait pas apparaître de fond noir, mais bien la page sur laquelle l’image était intégrée. Un petit changement qui est lourd de conséquences sur votre trafic.

Baisse de trafic avec le nouveau Google Images

Première conséquence de cette nouvelle interface graphique, si vous receviez une part importante de votre trafic via la recherche d’images, alors celle-ci a sans doute été réduite nettement. La cause est simple. L’ancienne version qui consistait à “appeler” la page qui intégrait l’image comptait une visite (car le tag était chargé). Bien que l’internaute ne se rendait pas sur votre site, il consultait un média (en l’occurrence une image) et était ainsi comptabilisé comme visiteur.

Désormais, pour que l’internaute soit effectivement compté comme un visiteur, il doit effectuer un clic de plus. Il doit, lorsque l’image apparaît en grande taille sur le fond noir, choisir “consulter la page”. Si et seulement si il effectue cette action, alors vous le verrez apparaître dans Google Analytics. Pas de panique donc si dans l’onglet “SItes référents” du panneau “Acquisition”, les visites depuis “images.google.fr” sont en chute libre.

Hausse de la qualité des visites et de la conversion

Comptablement, vous allez désormais avoir moins de visites. Mais techniquement parlant, ces visites seront plus qualifiées. En effet, le chargement de votre site en iframe dans l’ancienne version de Google Images vous apportait une visite qui, soyons honnêtes, n’en n’était pas vraiment une.

En réduisant le nombre de visites, Google vous permet désormais de disposer d’une meilleure visibilité sur plusieurs de vos indicateurs clés :

  • Le nombre de pages vues va mécaniquement chuter lui aussi, pour être plus proche de la réalité ;
  • Votre taux de rebond global devrait diminuer ! Les visiteurs qui recherchaient des images ne consultaient peut-être qu’une seule page de votre site… Désormais, ils ne sont plsuc omptés ;
  • Enfin, par effet domino, c’est aussi votre taux de transformation qui devrait être amélioré. Les “faux” visiteurs venus par Google Images ne viennent plus modifier ce ratio.
DÉMARRER MAINTENANT