Dans le milieu du sport, certaines disciplines ont déjà adopté l’analyse des données pour améliorer leurs performances et leurs tactiques (football, basketball, sport-automobile, etc.). Mais l’Analytics s’invite désormais hors du terrain, notamment pour développer toutes les activités périphériques, de la billetterie à la gestion des spectateurs. Explications.

Les données et le sport, un lien historique

Utiliser les données pour améliorer la performance sur le terrain, c’est une tendance de fond qui continue de se développer. S’inspirant des entraîneurs et des préparateurs, les responsables « business » se dotent désormais aussi d’outils capables de se reposer sur les données. Exemple avec l’équipe de baseball des New York Mets, qui a récemment lancé une initiative qui collecte les données des utilisateurs afin de personnaliser leur expérience via des campagnes marketing sur-mesure, même pendant les événements dans le stade. L’idée est également de réussir à dresser des profils de fans très précis, pour disposer ensuite de cibles nouvelles à atteindre. En connaissant les caractéristiques clés des spectateurs actuels, l’équipe compte vendre des billets à des personnes qui ne sont jamais venues au stade, simplement grâce à un bon ciblage ! Dans le football, les exemples ne manquent pas non plus. A la Juventus de Turin par exemple, la gestion de la relation client (CRM) et l’analyse des profils des consommateurs sont une priorité depuis plusieurs années ! Les équipes sont des « marques », qu’il faut soigner, les fans des « clients ». Même approche en France avec l’Olympique Lyonnais, dont le nouveau stade est ultra-connecté, avec une application mobile dédiée, qui permet de commander de son siège, ou de revoir un but au ralenti quelques secondes après celui-ci.

La data pour trouver de nouveaux relais de croissance financiers

Utiliser le data dans le monde du sport, c’est aujourd’hui un besoin presque vital pour de nombreuses équipes ou fédérations. « Dans une industrie qui représente 750 milliards de dollars, gagner sur le terrain est-il le seul succès qui compte ? Non » expliquent les auteurs du livre The Sports Strategist: Developing Leaders for a High-Performance Industry, manuel de référence pour mener sa stratégie dans l’univers du sport, côté business. « Aujourd’hui, les entreprises dans le monde du sport de haut niveau doivent faire face à un contexte d’affaires de plus en plus complexe, et qui présente de nouveaux défis. Les organisations sportives doivent se battre dur pour gagner plus d’argent et développer l’engagement des supporters, des médias, des sponsors, et des employés, tout en faisant face une concurrence sans précédent à l’échelle nationale et internationale. Les sources traditionnelles de revenus sont pendant ce temps elles aussi sous pression ».

Quelles sont les solutions à la disposition des entreprises de l’industrie du sport ? Il existe de très nombreuses manières d’intégrer les données :

  • Analyser les conversations sur les réseaux sociaux et interagir avec les fans permet de mieux comprendre leurs attentes ;
  • En suivant l’engouement autour des matchs, il est possible de mettre en place un système de prix dynamique pour la billetterie ;
  • Grâce à la généralisation des smartphones, il est possible d’envoyer des informations directement aux supporters même pendant une rencontre.

Si l’analytique favorise une certaine remise en cause des raisonnements intuitifs, de nombreux experts s’accordent à dire que dans le sport, qu’il s’agisse de coaching terrain ou de gestion d’opérations financières, l’intuition doit toujours rester un ingrédient clé !

[alert-success]Lire aussi : Business intelligence et Big Data : quel apport des données pour les décideurs ? et Analyse prédictive et Big Data : prédisez le futur ![/alert-success]

DÉMARRER MAINTENANT