Le type de représentation graphique que vous devez sélectionner pour visualiser vos données dépend des données collectées et du traitement que vous voulez en faire. Pour faire le bon choix, vous devez tout d’abord savoir si les données à représenter graphiquement sont des données qualitatives ou quantitatives. Ensuite, en fonction de la lecture souhaitée, un type de visualisation devrait émerger. Voici quelques pistes pour mieux visualiser.

Choisir la bonne représentation graphique selon le type de données

On distingue généralement deux types de données. Les données qualitatives et les données quantitatives.

  • Les données qualitatives sont les données qui peuvent être classées et catégorisées mais elles ne correspondent pas à des valeurs numériques. Un type de navigateur, une zone géographique ou la satisfaction sont des données qualitatives. Les graphiques en ligne ainsi que les histogrammes sont à bannir pour visualiser ces informations. Les diagrammes circulaires ou encore les graphiques en colonnes sont à plébisciter.
  • Les données quantitatives sont les données qui, par opposition, peuvent être mesurées. 5 utilisateurs, 12 pages vues, 3% de taux de conversion, etc. Avec des colonnes, des barres, des lignes, des histogrammes… Les façons de visualiser ces données sont bien plus simples.

La bonne représentation graphique selon l’analyse souhaitée

Montrer une relation entre plusieurs données

Pour mettre en évidence la corrélation entre plusieurs données, vous devez comprendre la connexion entre ces données. Le graphique en nuage (nuage de points) est excellent moyen de visualiser rapidement le lien entre deux données. Les données sont affichées comme une collection de points très visuelle et utile pour identifier des tendances.

Comparer des données

Pour comparer deux ou plusieurs variables, les meilleures représentations graphiques sont les colonnes, le graphique à barres, le graphique en ligne et le graphique combiné (qui mixe par exemple colonnes et points). Les graphiques en colonne sont très utilisés et s’avèrent les plus pratiques. Le nom des variables à l’horizontal, leurs valeurs à la verticale, et il est facile de comparer d’un coup d’œil plusieurs données comme le nombre de visites sur les différents mois de l’année ou encore la fréquentation d’une page sur un mois, versus le même mois l’année passée. Privilégiez les graphiques en lignes pour des périodes de temps longues, et pour mieux visualiser des tendances. Enfin, mixer colonnes et lignes permet de lire sur un seul graphique deux données qui n’ont pas la même unité de mesure. De cette manière vous pouvez par exemple comparer sur un même graphique le CA pour différents produits (en colonnes) ainsi que le taux de conversion pour chaque produit (représentés par des points).

Détailler des données

Si vous voulez montrer la ventilation d’une donnée et détailler les différents éléments qui la constituent, alors les diagrammes circulaires, les diagrammes en bâtons ou encore les courbes et aires empilées sont adaptés. La lecture permet de décomposer un élément. Pratique pour différencier les différentes sources de trafic d’un site internet mais aussi la répartition par type de navigateur ou encore par pays de provenance.

Passez 15mn avec l'un de nos experts

DÉMARRER MAINTENANT