Retailer : faites de la réalité augmentée une force

La réalité augmentée s’invite dans le monde du retail pour nous apporter une nouvelle tendance en 2017 : le retail augmenté. Cette sorte de convergence entre les atouts du commerce traditionnel, la force du e-commerce mais aussi la puissance des nouveaux outils du digital va révolutionner les usages. Comment faire de la réalité augmentée une force pour vous ? Nous faisons le point avec les grandes tendances à suivre, et certains exemples dont vous devriez vous inspirer.

La force de la réalité augmentée et ses applications concrètes en retail

Vous connaissez déjà les atouts du Big Data, des objets connectés ou encore de la robotique, qui sont tous promis à un avenir radieux, et devraient révolutionner le monde du commerce. Mais ne négligez pas une autre tendance de fond, la réalité augmentée. Sorte de point d’aboutissement de la transformation digitale du commerce, le mélange entre réel et virtuel au service du retail est une force dont il faut se saisir. Pour le client final, la réalité augmentée permet de mettre un produit en avant de la meilleure façon possible, de réaliser des tests grandeur nature et d’augmenter l’expérience en magasin.

En effet, alors que la réalité virtuelle permet aux utilisateurs de visiter un monde fictif, par exemple avec un casque sur la tête, la réalité augmentée est bien différente, en intégrant des éléments virtuels dans le monde réel. C’est cette convergence qui en fait une force, et un outil avec des applications très nombreuses.

La réduction du temps avant l’achat

En quelle couleur choisir votre nouvelle chemise ? Vous avez essayé la version bleu clair, mais il existe une dizaine d’autres nuances en magasin, et vous ne savez pas sur laquelle craquer. Grâce à la réalité augmentée, un miroir intelligent peut mémoriser votre silhouette et changer à la volée la couleur de votre chemise, pour vous éviter de devoir vous déshabiller et vous rhabiller un nombre incalculable de fois dans une cabine prise d’assaut. Un réel gain de temps avant l’achat, que certaines marques expérimentent.

Le renforcement de l’argumentation client

Face à un client qui est sceptique lorsqu’il voit un meuble et qu’il pense que celui-ci ne peut pas tenir dans son appartement, une démonstration avec la réalité augmentée est parfaite. Grâce à un décor en magasin, et à la sélection du bon modèle sur une tablette, vous pouvez lui permettre de percevoir les volumes concrets, et ainsi de mieux se projeter. Un outil d’aide à la vente puissant. Découvrez à ce sujet l’exemple d’IKEA (voir plus bas).

L’amélioration de l’expérience avec la marque

La réalité augmentée représente l’aboutissement de l’omnicanal. On retrouve avec cet outil le sens de l’expérience permis grâce au e-commerce, mais aussi l’attachement émotionnel et la qualité du relationnel client, des éléments indispensables pour un bon taux de transformation en magasin. C’est un peu comme si tous les atouts du e-commerce s’invitaient dans le point de vente physique, en plaçant le magasin au cœur de l’expérience d’achat. En clair, vous avez toujours une solution à proposer. Qui a dit que le digital allait tuer le retail ?

Créer un lien avec le client devient possible même en ligne !

La multiplication de l’offre

Parce qu’il est impossible d’avoir tous les produits d’un catalogue en magasin, vous pouvez utiliser la réalité augmentée pour faire vivre un produit dans un décor réel. Découvrez à ce sujet l’expérimentation mise en place par Leroy Merlin dans un magasin à Toulouse (voir plus bas).

Exemples de l’utilisation de la réalité augmentée dans le retail

La réalité augmentée s’invite déjà dans certains magasins, et des pointures du retail l’ont adopté. C’est le cas par exemple de IKEA. Grâce à une application que vous pouvez télécharger sur votre tablette, il est possible de visionner de manière virtuelle votre futur canapé directement dans votre espace. L’image virtuelle du canapé est projetée dans votre environnement et permet donc de s’approprier des produits qui étaient jusqu’alors couchés sur papier glacé ou uniquement accessibles devant un ordinateur. En le voyant se modéliser concrètement à la maison, la démarche d’achat progresse…

Autre exemple dans le retail, Kiabi. La marque utilise une vitrine augmentée d’un mètre carré avec des animations qui se déclenchent lors du passage des visiteurs. Entre l’essai d’un vêtement en quelques secondes, et la possibilité de changer la couleur de ce vêtement, c’est un outil d’aide à la vente puissant, une sorte de cabine d’essayage virtuelle, qui désengorge les files d’attente et améliore l’expérience client.

Dernier exemple notable, celui de Leroy Merlin. Dans un magasin de Toulouse, l’enseigne Leroy Merlin permet à ses clients de visualiser 300 modèles de poêle à bois issus du catalogue avec une simple tablette, le tout dans un environnement qui rappelle celui d’une maison. Alors que seulement deux modèles sont présents en magasin, ce qui permet d’optimiser l’utilisation de l’espace, c’est tout le catalogue qui est accessible via ce système… et ne limite donc pas les possibilités offertes aux clients !

Libérer le choix, améliorer l’expérience et toujours aider le client à se projeter avec son achat futur, voilà les points forts de la réalité augmentée. Une petite révolution qui commence progressivement à s’intégrer dans notre quotidien.

Facebook
Facebook
LinkedIn