Qu’est ce qu’une DMP (Data Management Plateform) ?

Vous avez peut-être déjà croisé le terme de “Data Management Plateform“, en français plate-forme de gestion des données. Sous l’acronyme DMP, ce terme un peu intimidant désigne les plateformes techniques qui permettent de compiler des données, les analyser et en tirer des actions. Une DMP permet de récupérer des datas, les stocker, les centraliser en un espace concret pour mieux les gérer. Une base de données quoi ? Non. Mieux. Un outil puissant au service de la stratégie de votre entreprise.

A quoi sert une Data Management Plateform ?

Une DMP est un outil qui permet de donner du sens aux données, et celles-ci peuvent prendre des formes très variables. C’est ici que se situe une différence majeure avec une base de données classique. Une DMP peut combiner à la fois des ID de session d’internautes, des cookies, des segments d’audience ou encore des flux de données off-line. Une DMP est pensée pour accueillir (potentiellement) tout type d’information (voir plus bas le type de données à y ajouter) et surtout les interpréter intelligemment. Une “reconnaissance” des données permet de limiter les étapes de traitement, dans la plupart des outils du marché.

Un vrai point d’entrée unique pour traiter de multiples flux de données à grande échelle ! Les tables SQL classiques ou les tableurs sont incapables de gérer un tel volume, devenu aujourd’hui courant avec la montée du Big Data. Avec les données compilées via une DMP (en temps réel), on prend des décisions, sur le plan marketing / communication et commercial. Depuis la direction de la stratégie jusqu’aux fonctions opérationnelles, les données analysées via une DMP peuvent mener à des actions afin de toujours s’améliorer, en continu.

Meilleure compréhension du parcours client, meilleure vision des interactions avec la marque, informations à propos de l’utilisation d’un produit… les possibilités sont infinies ! Une DMP est donc tant un outil de suivi qu’un outil décisionnel.

Toujours plus de données : lesquelles intégrer dans une DMP ?

Des données encore et toujours, mais à quoi bon ! Il ne faut pas servir d’une DMP comme d’un support pour y déverser toutes vos données. Un tri en amont s’impose. Ajoutez-y les informations qui vous permettent de mieux comprendre vos clients et qui viennent affiner la vision à 360° de ce dernier. Multiplier les données de canaux différents, oui. Mais accumuler des données similaires collectées en plusieurs points, non.

Voici une liste des données que vous devriez intégrer à votre Data Management Plateform.

  • Les données récupérées par votre logiciel de CRM ;
  • Les données de fréquentation de vos sites / applications ;
  • Les données de leads / conversions ;
  • Le nombre de vues de vos contenus sur différents supports (Youtube, Vimeo, etc.) ;
  • Les interactions sociales (Facebook, Twitter, etc.) ;
  • Les résultats de campagnes display ;
  • Les données issues de l’affiliation ;

 

savoir plus

 

Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share