Qu’est ce qu’un Data Layer ? Comment le mettre en place ?

Connaissez-vous le terme Data Layer ? Si vos yeux se plissent et que vous hésitez sur la prononciation, il y a de fortes chances que non. Pourtant, le concept du Data Layer est essentiel pour bien comprendre comment sont construites les pages d’un site internet ou d’une application. Voici un résumé du concept.

Définition du Data Layer

Un Data Layer est un objet JavaScript, qui contient un grand nombre d’informations, que vous pouvez ensuite faire transiter vers un gestionnaire de données (comme Google Tag Manager). Les informations contenues dans un Layer sont très variables : données liées à la mobilité, informations personnelles, transactions e-commerce. Elles sont très différentes, mais leur présentation obéit à une règle claire.

Les informations contenues dans le Data Layer, c’est à dire la “couche de données”, sont formées par une paire : à chaque fois on retrouve un nom, et sa variable. Des exemples ? Site_currency est un nom, la variable sera “EUR“. Product_brand est un nom, et “Nike” sera sa variable. Vous suivez toujours ?

Où ajouter un Data Layer ?

Le Data Layer s’implémente dans le code html. Tout comme d’autres scripts, tel que celui liée à Google Analytics, le Layer va collecter les informations liées aux interactions, et ainsi vous permettre de remonter des données utiles pour améliorer l’expérience des utilisateurs. Il se glisse juste après la balise <body>, et avant le code de Google tag Manager.

Un Layer bien construit peut agir à la fois comme une base solide pour construire des actions de marketing numérique, mais aussi être un outil pour bien communiquer avec vos clients. Le Data Layer est au cœur de la question de la gestion omnicanal que de nombreux spécialistes du marketing numérique cherchent à appliquer. Un élément technique essentiel donc, qui unifie les supports (site, mobile, autre support digital), afin de mieux communiquer.

Facebook
Facebook
LinkedIn
Google+
Google+
https://alphalyr.fr/blog/quest-ce-quun-data-layer