Quelques perles du salon #BigDataParis

Le 1er salon du BigData s’est tenu au CNIT, à la Défense, les 10 & 11 mars 2015. Et c’était complet ! Un peu moins que la journée de la femme digitale (JFD15) qui a du faire face à un léger problème de surbooking… Mais quand même !

Avec une belle présence des prestataires qui se positionnent sur le sujet, et des conférences alléchantes de speakers prestigieux… tellement prestigieux que l’accès à ces conférences était payant, trop cher pour mon budget d’étudiante, dommage !

En lot de consolation, j’ai assisté aux ateliers produits. Et découvert quelques perles ! On s’attend toujours à des présentations commerciales, mais en fait les ateliers produits auxquels j’ai pu assister étaient davantage orientés usages métiers que technique.

L’objectif de vulgariser l’approche Big Data a été atteint !

Retail : redonner du pouvoir aux opérationnels !

Le cabinet de conseil Micropole, en partenariat avec la société Datawatch, ont développé pour un des leaders américains de la grande distribution une interface extrêmement opérationnelle, basée sur des données en temps réel ou quasi temps réel.

L’idée est de décloisonner la BI et de ne plus la réserver qu’aux managers : remettre l’information entre les mains des opérationnels.

Concrètement, cette application détient plusieurs points forts :

  • Elle permet de suivre en temps réel les résultats sur objectifs des magasins de manière géolocalisée. Mieux, elle permet de visualiser (via de la dataviz) les rayons voire les catégories de produits en retard dans les ventes. Dans la photo ci-dessous, on distingue que c’est la catégorie des fromages qui est en souffrance.

ecran1-1

En comparant le positionnement du prix avec celui chez les concurrents, tout cela dans le même outil, on peut lancer une campagne de soutien au produit peu performant ! L’interface permet de suivre les résultats des campagnes marketing en temps réel et de géolocaliser les clics.

  • L’application permet de suivre en temps réel le déplacement des clients dans les rayons. Sur l’image suivante, nous voyons les points de couleurs déambuler dans les rayons.

salon bigdata paris

Comment ça marche ? En proposant du wifi gratuit aux clients qui doivent s’identifier, la géolocalisation se faisant avec les Smartphones. Si en plus le client a saisi son n° de carte de fidélité, l’enseigne a tout gagné et peut relier un comportement d’achat antérieur au comportement en temps réel !

Le recrutement 2.0

CapGemini a crée avec IBM une solution RH BIG DATA qui gère de manière connectée les besoins de staffing (disponibilité des collaborateurs, inter-missions, besoins sur les missions …) et de recrutement.

rh2Jean-Baptiste MARTIN Cap Gemini / Laurent SERGUEENKOFF IBM

L’idée est de connecter les besoins internes avec les ressources externes. Par exemple, l’application détecte automatiquement les nouvelles compétences sur le marché via le suivi des mises à jours des profils sur les réseaux sociaux professionnels.

Pour l’aspect staffing, via du Textmining, la solution propose une approche par matching entre les CV des collaborateurs et les Job desc de manière automatique et scorée. Via des nuages de mots, les compétences clés des collaborateurs sont mises en valeur. Elle dispose notamment de filtres sur temps de trajet, parce que l’équilibre vie professionnelle / vie privée est importante !

Pour aller plus loin, grâce au Machine Learning, la solution fait de l’apprentissage en fonction du comportement des utilisateurs via leurs clics sur les CV proposés. Enfin, elle donne également dans l’analyse prédictive en anticipant les tendances du marché et les besoins de formations.

En synthèse, le BigData permet ici d’éliminer le travail qui a peu de valeur ajoutée pour se concentrer sur l’essentiel : le choix final reste au responsable RH.

A bientôt sur mon blog www.jeveuxetredatascientist.fr!

Marjolaine Baratte

N°_068

Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share