Filtre SEO Google Penguin 3.0 : un Penguin qui vous veut du bien ?

Il est tout frais, il est tout beau le manchot ! Google Penguin 3.0 (non, ce n’est pas le titre d’un nouveau Disney) est arrivé. Google Penguin 3.0, c’est le nouveau filtre SEO du géant Américain, une nouvelle version de l’algorithme qui s’intéresse au référencement, et dont l’objectif est de pénaliser les sites ayant des pratiques SEO peu scrupuleuses. Mais que change vraiment cette version « 3.0 » tout juste débarquée ? Alphalyr le décrypte pour vous.

Un Penguin qui fouine dans vos liens

Cela faisait un peu plus d’un an qu’une mise à jour conséquente n’avait pas eu lieu sur l’algorithme SEO de Google. Depuis le 5 octobre 2013, et le lancement de Penguin 2.1 les webmasters se préparaient à cette nouvelle version, dont les actions promettaient un vrai changement. Penguin, c’est un système qui s’intéresse en particulier aux pratiques externes au site dans le cadre du référencement. Il analyse le développement du netlinkink (la création de liens, parfois à double sens, créés artificiellement à grande échelle), et l’obtention de backlinks non naturels (avec des ancres optimisées, donc créées de toute pièce). Ainsi, contrairement à l’autre filtre de Google très médiatique nommé Panda, qui se penche lui sur le contenu du site (on-site), Penguin s’intéresse aux éléments off-site. Si des pratiques illicites sont trouvées, la sanction tombe : la position dans les pages de résultats du moteur de recherche est dégradée.

Gentil le Penguin, gentil

Difficile de connaitre le nombre de requêtes sur Google qui sont notablement modifiées par cet algorithme. Lors de la mise en place de Penguin 1, 3,1% des requêtes anglaises furent impactées[i], mais aucun chiffre ne fut communiqué pour la France. En octobre 2012, 0,4% des requêtes françaises furent impactées[ii], puis de nouveau 1% une année plus tard[iii]. Les effets sont donc marginaux. Ils sont visibles sur des mots clés à forte concurrence, car ils incitent à des pratiques border-line, comme l’explique le Journal du Net avec son exemple à propos des serruriers à Paris.

Une chose est sûre, Penguin (1, 2 ou 3) témoigne de la volonté de Google de lutter contre les pratiques qui donnent à un site une visibilité artificielle. L’objectif de Google est de replacer l’utilisateur au centre de son moteur de recherche. L’importance des liens entrants devient moindre, au profit de la pertinence du site. Mais comment Google juge-t-il de la pertinence ? Vaste question.

Passez 15mn avec l'un de nos experts

[i] http://insidesearch.blogspot.fr/2012/04/another-step-to-reward-high-quality.html
[ii] https://twitter.com/mattcutts/status/254335294063656960
[iii] https://twitter.com/mattcutts/status/386231794883780609

Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share