Nos conseils pour construire un tableau de bord fonctionnel

Les tableaux de bord sont absolument partout. Dans notre vie digitalisée, les tableaux de bord avec des indicateurs clés s’invitent dans notre quotidien.

Le problème avec les tableaux de bord, c’est qu’il en existe autant de formes que de logiciels de traitement de données. De la version simple à la version la plus complète, qui combine les données de plusieurs sources (ERP, CRM, web analytics) une grande variété de rendus sont possibles. Si vous privilégiez la simplicité, le risque de vous retrouver face à un quelques chiffres de base, non utilisables, est réel. Si au contraire vous voulez un tableau de bord riche, attention à la complexité. Si vous avez du mal à le lire, alors comment pourrez-vous l’interpréter ? Le tableau de bord idéal est une histoire d’équilibre. 

Les tableaux de bord à l’ère du Big Data

Face au flot de données que l’entreprise brasse aujourd’hui, une envie est de plus en plus présente chez les décideurs. Celle de disposer de tableaux de bord synthétiques. Oui, le volume de données est important, mais pour bien décider il faut un aperçu clair et compréhensible.

  • Les analystes qui sont habitués à côtoyer les données n’ont pas toujours la capacité à synthétiser l’ensemble. Ils fournissent des données mais pas toujours des recommandations ni des commentaires sur ces datas ;
  • De leur côté, les personnes qui reçoivent les tableaux de bord  ne maîtrisent pas toujours la complexité qui a permis de bâtir ces tableaux. Elles ne sont pas toujours en mesure d’utiliser les données, car elles n’ont pas une vue globale sur ces dernières.

Conclusion ? Vous n’utilisez pas vos données avec leur vrai potentiel. Quels ingrédients faut-il pour un bon tableau de bord ?

Des chiffres, des chiffres… et du texte !

Afin de prendre des décisions éclairées avec vos données, vous avez besoin de trois choses.

1. Des commentaires pertinents
Ajoutez aux tableaux de bord des “insights”. Il ne s’agit pas d’une répétition de ce que les données disent déjà. Si un graphique montre que les visites du site internet sont en baisse de 5% en septembre comparé à l’an passé, pas la peine de l’écrire. Ajoutez plutôt des explications sur ce qui a causé cette baisse, les raisons identifiées de la performance actuelle, des facteurs de causalité.

2. Des recommandations pour l’action
Quelles mesures faut-il prendre à la lecture des données ? Si vous observez une hausse du chiffre d’affaires mais une baisse de la marge, car les ventes se sont massivement concentrées sur un segment de produit peu rentable, alors il faut agir et recentrer l’offre. Ecrivez noir sur blanc ces conclusions qui découlent de la lecture des données. Si vous n’accompagnez pas un tableau de bord de ces recommandations, le passage à l’action ne se fera pas.

3. Une estimation de l’impact des actions
Quel sera l’impact des recommandations si l’entreprise décide de prendre des mesures ? Il est important de présenter l’impact des actions recommandées pour donner aux décideurs toutes les cartes.

 

button

 

Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share