Comment faire face à l’augmentation des mots clés (not provided) ?

Depuis que Google présente de nombreux mots clés sous la forme (not provided) dans ses rapports Analytics, la tâche n’est pas simple pour comprendre son trafic, et en tirer des informations stratégiques. Après un premier article qui vous expliquait pourquoi une part importante des mots clés remontent en (not provided) dans Google Analytics, voici aujourd’hui une présentation des solutions face à ce phénomène.

Le « not provided » est aujourd’hui généralisé, mais n’est pas une fatalité

C’est un constat face auquel vous êtes sans doute un peu désarmé : désormais, les rapports d’analyse de votre site internet sont remplis de ces « not provided », en lieu et place des mots clés avec lesquels vos visiteurs accèdent à votre site. Après avoir dans un premier temps limité cette non communication du mot clé aux utilisateurs qui étaient connectés avec un compte Google, cette pratique est aujourd’hui généralisée. Le « not provided » peut impacter de 80 à 90% de votre trafic web, et ainsi réduire le nombre de données pertinentes que vous collectez.

En ayant une vision moins claire de votre trafic organique, vous ne pouvez pas prendre des décisions sereines pour améliorer votre SEO, et faire évoluer votre site internet. Comment contrer cette augmentation de la part du not provided ?

3 conseils pour améliorer la qualité de vos données face au « not provided »

Pour contourner le problème du « not provided », plusieurs solutions existent.

  1. Avec Google Webmaster Tools (outil pour les webmasters) : la technique utilisée par Google pour masquer le mot clé utilisé par les visiteurs pour accéder à votre site affecte toutes les visites, depuis tous les pays… Cela impacte ainsi les autres outils d’analyse de trafic, et pas seulement Analytics. Pour retrouver le mot clé qu’utilise un internaute sur Google, il faut aller le chercher dans Google Webmaster Tools. Les chiffres sont bien moins précis qu’avant. On peut y voir le volume d’impressions de votre site dans les serp, sur un groupe de mots clés donnés, et le taux de clic (CTR), avec une indication de la position moyenne que vous occupez. Les données ne sont pas d’une qualité extrême, et sont disponibles pour les 90 derniers jours seulement.
  2. Avec Google Adwords : liez votre compte Google Adwords avec votre compte Google Analytics. Adwords, qui vous permet de gérer vos campagnes d’achats de mots clés et de publication de bannières, vous donne des informations sur les mots clés, et le comportement des internautes. Certes, il s’agit là de trafic payant, mais vous pouvez appliquer certaines conclusions au trafic organique.
  3. Avec votre moteur de recherche interne : si vous avez un moteur de recherche interne, assurez-vous qu’il est correctement paramétré, et que vous pouvez collecter les mots clés recherchés par vos visiteurs. Un moteur de recherche « on site » permet de collecter des données précieuses !
  4. Avec les pages de destination : en analysant les pages de destination associées aux mots clés (not provided), c’est à dire les pages par lesquelles les internautes sont arrivés sur votre site, vous pouvez avoir une idée des mots clés recherchés par ses internautes.

Passez 15mn avec l'un de nos experts

Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share