5 indicateurs essentiels pour évaluer les performances de vos leviers webmarketing

Lorsque l’on parle de tracking et de suivi de marketing en ligne, beaucoup d’entre vous ont sans doute en tête les indicateurs clés “classiques” : les revenus tirés des ventes, le nombre de lead, le coût par acquisition. Ces datas sont essentielles, mais il existe un certain nombre de KPI que vous devriez également ajouter à vos rapports afin de rendre vos campagnes de webmarketing plus efficaces. En suivant les bons KPI, vous serez en mesure de faire des ajustements tant au niveau de la stratégie que du budget. Voici notre sélection de 5 indicateurs à suivre, en plus des métriques habituelles.

La croissance des ventes

La meilleure façon de juger de la réussite de votre marketing ce n’est pas de mesurer simplement le total des ventes. Il faut aussi suivre la croissance de votre chiffre d’affaires. Mesurer la croissance des ventes est vital pour la santé à long terme de votre entreprise. Vous ne vous limitez pas à une photographie à un instant t, mais vous disposez au contraire d’une vision de la performance dans la durée. Dans le détail, allez chercher les tendances qui font croître le CA (familles de produits, produit en particulier, impact d’une campagne). Partagez ce suivi avec les différents acteurs de votre entreprise. Plus qu’un chiffre mensuel ou annuel, le suivi de la croissance des ventes est impliquant et vous aidera à développer un esprit d’équipe.

La rentabilité par client

Tous vos clients n’ont pas la même valeur. Ah bon ? Et oui, ils n’ont pas la même rentabilité. Ainsi, ils ne méritent pas tous les mêmes efforts de votre part pour développer une relation client. Vous devez connaître les profits dégagés dans la durée, au regard des investissements que vous réalisez, notamment en matière de webmarketing. Disposer de ce chiffre est utile pour mieux cibler et donc rentabiliser vos campagnes.

Rentabilité par client pour le webmarketing = profits effectivement dégagés du web – frais webmarketing engagés

La Customer Lifetime Value peut être obtenue grâce à Universal Analytics, qui permet d’ajouter des données tirées de votre CRM ou de votre système de suivi client, directement dans l’outil de webanalyse.

Le taux de conversion de vos Pages de destination

Votre contenu génère t-il des achats, ou au moins des contacts qualifiés ? En plus du suivi du taux de conversion global de votre site internet, intéressez-vous au taux de conversion de vos pages de destination. Si la plupart de vos pages ne recoivent pas beaucoup de trafic, et que vous menez de réels efforts pour valoriser certaines pages de destination, alors suivre spécifiquement leur taux de conversion est une excellente idée. Vous pourrez comprendre ce qui fonctionne ou non, et ensuite le décliner ailleurs, sur d’autres pages. Utilisez les tests A/B pour faire vos essais.

La part du trafic naturel, et son impact sur vos performances

Quel pourcentage de votre trafic est issu de la recherche organique (non-payante) ? Ce chiffre, et son évolution dans le temps, va vous aider à mesurer l’impact de votre stratégie de référencement. Suivez en particulier :

  • le nombre de lead générés par la recherche naturelle ;
  • le nombre de ventes générées par la recherche naturelle ;
  • le pourcentage du trafic associé à des mots-clés de marque (pour connaître votre notoriété).

Le poids des médias sociaux sur votre activité

Que vous les aimiez ou non, les médias sociaux sont devenus une composante importante dans une stratégie de webmarketing. Ils vous permettent d’engager une relation et de partager du contenu avec les utilisateurs. Nombre de commentaires sur vos publications, retweets, mentions… Vous devez mesurer l’importance des réseaux sociaux pour votre activité et l’impact sur les ventes. Mesurez :

  • Le nombre de conversions associées aux différents médias sociaux (Facebook, Twitter, Google+, etc.) ;
  • La part du trafic issue des réseaux sociaux ;

Avec des plateformes toujours plus nombreuses (citons Twitter, Facebook, LinkedIn, Google+, Pinterest et Instagram) vous ne pouvez pas avoir le temps ni le budget pour chaque support. En mesurant le nombre de prospects et de clients, et le pourcentage de trafic en provenance de chaque plate-forme, vous pourrez comprendre où passer du temps et dépenser vos budgets. Arrêtez de gaspiller 10 heures / semaine sur Google+ si LinkedIn vous apporte 10 fois plus de trafic et que vous n’y consacrez qu’une heure.

savoir plus

Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share