Google Analytics est un outil très puissant pour connaître l’audience de votre site, les contenus les plus populaires, et bien entendu les conversions. Vous découvrez les pages les plus efficaces, et celles qui sont les moins génératrices de lead. Ces métriques sont importantes, mais il convient aussi de comprendre pourquoi votre site fonctionne bien, ou au contraire pourquoi certaines pages convertissent peu. Tout est lié au référencement ou au design de votre site ? Non ! Au-delà de vos campagnes de linking, de vos efforts en terme d’expérience utilisateur ou même de la façon dont vous parlez à vos visiteurs, d’autres paramètres sont à étudier, dont la vitesse. La vitesse ? Une donnée que vous négligez, mais qui est devenue aujourd’hui essentielle.

Vitesse et précision avec Google Analytics

Votre site peut sembler rapide sur votre ordinateur, mais il existe pourtant des différences avec les autres utilisateurs. Selon le fournisseur d’accès à internet (FAI), le navigateur utilisé, le système d’exploitation ou bien entendu l’appareil utilisé (mobile, tablette), votre site ne se chargera pas aussi rapidement. Et alors ? Il est très rare qu’un utilisateur visite un site et vous prévienne que celui-ci met du temps à se charger. Si les visiteurs sont frustrés par une vitesse trop “lente”, ils quitteront le site. Vous verrez alors un taux de rebond élevé, ou encore un taux d’abandon du panier important, sans explications. Cela signifie un nombre de conversions réduit, et des opportunités de nouvelles commandes gâchées. Heureusement Google Analytics a mis en place des rapports dédiés à la vitesse du site.

vitesse-site

Des rapports sur la vitesse “par défaut” sont disponibles dans Comportement > Vitesse du site.
Des métriques liées au temps de chargement sont désormais intégrées un peu partout dans GA.

Les rapports vitesse du site dans Google Analytics

Plusieurs rapports vous sont proposés pour comprendre comment votre site se charge. Le rapport “Vitesse du site : temps de chargement des pages” permet de découvrir la vitesse de chargement de vos pages en fonction de différentes variables (pays et navigateur notamment). Vous y apprenez le temps de chargement moyen de votre site mais aussi de toutes les pages. Vous avez accès aux taux de rebonds et aux pourcentages de sorties. Vous pouvez ainsi facilement trouver une corrélation entre des statistiques médiocres et la vitesse d’une page. Vous pouvez donc agir directement sur la conversion de votre site. Et parce que le temps total de chargement d’une page est détaillé (réponse serveur, affichage des éléments, etc.), vous pouvez savoir d’où provient la “lenteur” de votre site.

Prenons un exemple.

Si vous notez que le nombre de commandes par mobile est faible au regard du nombre de visiteurs qui naviguent sur votre boutique via ces appareils, alors investiguez dans les rapports de vitesse. Bingo ! Le temps de chargement moyen depuis un smartphone est plus long que pour les autres terminaux mobiles, notamment pour les pages du tunnel de conversion. Vous avez bien développé une version adaptée aux mobiles, mais celle-ci est longue à s’afficher. Vous savez qu’en agissant sur la vitesse, vous avez là un levier de commandes potentielles énorme.

Attention toutefois dans l’interprétation des données de ces rapports de vitesse. Les données ne sont pas récupérées sur l’ensemble des pages chargées, mais bien extrapolées à partir d’un échantillon. “Étant donné que ces statistiques se basent sur des échantillons de données recueillies au cours d’une période que vous spécifiez, il se peut qu’elles signalent une vitesse de chargement plus lente que celle que vous pouvez observer” confie Google.

savoir plus

[alert-success]Lire aussi : Les 5 points clés à retenir de la Google Analytics Academy et Comment utiliser Google Analytics pour piloter votre stratégie éditoriale ?[/alert-success]

Crédit photo : alan9187 / Pixabay

DÉMARRER MAINTENANT