Machiavel, humaniste italien du XVIème siècle, disait « il est nécessaire de connaitre le passé pour bien comprendre le présent et construire l’avenir ».  En matière de webanalyse c’est la même chose. Analyser les statistiques de fréquentation de votre site est essential pour mieux connaitre vos visiteurs et donc améliorer votre site dans le futur.

Comment mesurer la qualité de son trafic web?

  1. Connaissez vous l’histoire de l’analyse d’audience ?

Tout a commencé a commencé en 1993 grâce au protocole http. Celui ci permet d’enregistrer dans un fichier log, les échanges entre le visiteur et le site web. Au fils des années, les pages web se sont complexifiés, rendant cette méthode de collecte plus compliquée. En 1997, est donc née la méthode de récolte de données via des tags java scripts. Le schéma ci-dessous explique le principe de cette méthode :

Rassurez vous, les outils de webanalyse s’occupent de cette partie technique de récolte de données. Nous allons nous intéresser à l’analyse de ses données. Et plus particulièrement à la qualité de son trafic web.

  1. Quels sont les principaux indicateurs à analyser ?

Tout d’abord revenons sur le principe de la mesure d’audience avec Google Analytics . Google Analytics permet de collecter et analyser les données et partager les résultats. Cet outil de webanalyse permet  donc :

  1. D’identifier vos différentes sources de trafic: comment l’utilisateur est arrivé sur votre site ?
  2. Mesurer votre audience: quels sont les utilisateurs qui naviguent sur votre site ?
  3. Mesurer votre conversion: votre site web est-il suffisamment optimiser pour générer de la conversion ?
  4. Evaluer votre performance: vos actions marketing répondent-ils à vos objectifs ?

Pour mesurer la qualité de votre trafic nous allons nous intéresser au rapport d’audience dans Google Analytics.

Il est important de connaitre la nuance entre ces métrics clés. Celles-ci permettent de comprendre comment l’internaute interagit avec le site.

  • Pages vues(ou impressions): c’est le nombre de fois où une page web est affichée dans un navigateur ( Safari, Google Chrome, Mozilla… ) pour une période donnée.
  • Pages vues uniques : c’est le nombre de sessions avec un ou plusieurs affichages de la page
  • Visites (ou sessions): c’est l’ensemble des interactions d’un utilisateur sur un site dans un laps de temps donné. Une session prend fin après 30 minutes d’inactivité.
  • Visiteurs: c’est un  internaute qui consulte une série de pages web consécutives ou effectue une série de requêtes sur le web
  • Visiteurs uniques :c’est le dédoublement des visites sur la base d’un cookie. Cette notion est liée au temps (période de 7 jours, 30 jours, 1 jours …).

Dans cet exemple,1 visiteur a effectué 3 visites : lors de la 1ère visite, il a vu 2 pages, lors de la seconde, 1 page et lors de la 3ème, 3 pages

D’autres métrics sont importantes à analyser pour juger de la qualité de votre trafic : ils vous permettent de voir si votre internaute a intéragit avec plusieurs pages de votre site.

  1. Temps moyen par visite: c’est la moyenne des temps des visites mesurées sur un site. Cette moyenne ne prend en compte que les visites d’au moins deux pages vues afin d’avoir un temps.
  2. Taux de rebond ou « Bounce Rate» en anglais : indique le nombre des visiteurs qui n’ont visité qu’une seule page d’un site web donné par rapport au nombre total de visiteurs.
  3. Comment interpréter les indicateurs clés à analyser ?

Le taux de rebond

Comment analyser votre taux de rebond ? A quoi correspond un taux de rebond à 30% ? 50% ? 80% ?

Malheureusement il n’y a pas de réponse universel. Ce KPI nécessite une analyse personnalisée de votre site et de vos pages de destination (landing page). En effet, tout dépend de l’objectif et de la nature de chacune de vos pages.

Dans la plus part des cas, un fort taux de rebond est mauvais signe. Les causes peuvent être variées. Vous devez donc vérifier les points suivants :

  • Design et ergonomie du site :votre site doit donné envie à l’internaute. Faite de l’a/b testing pour choisir le design le plus performant
  • Navigation : celle ci doit être fluide pour l’internaute
  • Contenu :  celui ci doit être pertinent
  • Problème technique : page 404 , temps de chargement trop long, page non mobile responsive …
  • Liens sponsorisés non représentatifs : vos annonces doivent être représentatives de contenus des landing pages
  • Liens entrants peu pertinents : ciblez vos liens en fonction de la thématique de votre site

Dans certains cas, un fort taux de rebond n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Cela dépend du contenu de votre site et de l’information que cherche votre visiteur. Par exemple, si une personne recherche l’adresse d’un magasin et arrive directement sur la page adresse, le taux de rebond sera très élevé sur cette page. Cependant l’internaute aura facilement trouvé l’information qu’il cherchait. Mais, plus généralement, un taux de rebond bas (plus d’1 page consultée ou/et plus d’1 action sur un site donné par un visiteur) traduit un site dynamique (Bounce Rate < 30%).Un site e-commerce est pensé pour proposer des produits / services, et mener l’internaute vers un achat, le taux de rebond doit être bas. Au contraire, sur un site d’actualités, qui propose un contenu instantané,  taux de rebond élevé n’est pas signe d’un contenu de mauvaise qualité, car l’internaute lit un seul article.

Le taux de rebond est donc délicat à analyser. Ce qu’il faut impérativement faire c’est le mettre en relation avec votre page de destination. Un taux de rebond élevé ne signifie pas dans 100% des cas que votre internaute n’a pas trouvé votre contenu intéressant.

Reprenons la définition, pour Google, le taux de rebond est le pourcentage de visites pendant lesquelles une seule intéraction est enregistrée. En définitive, un visiteur arrive sur votre site. S’il ne réalise aucune action dans les 30 minutes qui suivent, un « rebond » est alors enregistré. Il est jugé comme inactif et ne s’est pas « engagé » avec votre contenu. Cette méthode de calcul possède donc une limite. Supposons que ce visiteur arrive sur votre page, trouve votre contenu intéressant et lise votre page pendant 8 minutes. Il regarde ensuite une vidéo intégrée dans l’article.  Il s’en va. Un fort taud de rebond est enregistré, pourtant cela n’est pas représentatif de la qualité de sa visite. En effet, celui fut très intéressé par votre contenu, bien qu’il n’ait consulté qu’une seule page.

Mais alors comment éviter ces mauvaises interprétations ? Il existe plusieurs astuces grâce au paramétrage de Google Analytics. Pour obtenir plus d’information consultez notre article dédié ici.

Temps moyen par visite

Ne soyez pas dupe, rare sont les personnes qui lisent l’intégralité d’une page internet. L’internaute scanne la page pour trouver l’information qu’il cherche. En moyenne, le temps passé par page se situe entre 2-3 minutes. De plus, cette statistique tend à diminuer au fil du temps.

 

DÉMARRER MAINTENANT