La fin des adblockers sur Google Chrome ? Pas si vite…

La fin des adblockers sur Google Chrome ? Pas si vite…

Nombreux sont les internautes qui visitent votre site e-commerce à utiliser par défaut des logiciels adblockers, qui comme leur nom l’indique viennent bloquer les publicités pendant leur navigation. 

Google travaille depuis plusieurs mois sur une mise à jour qui tendra à brider ces adblockers sur Chrome. 

Cela a provoqué une levée de boucliers remarquée (enfin, dans le monde des personnes que ça concerne bien sûr… 😉 

Plus concrètement, les évolutions de Chrome prévoient le déploiement d’une mise à jour appelée Manifest V3. Ce nouvel écosystème pour les extensions du navigateur impactera, entre autres, leur capacité à bloquer les publicités lorsque c’est le cas. 

A quoi peut-on s’attendre avec cette mise à jour ? 

Contrairement à ce que certains développeurs craignaient, la mise à jour ne va pas tuer les adblockers. Elle risque cependant de limiter la capacité de ces extensions à bloquer les publicités.

Manifest V3 a en effet pour but de restreindre l’accès aux données de navigation des utilisateurs pour les extensions, y compris les adblockers, ce qui peut avoir un impact sur la capacité de ces derniers à bloquer efficacement les publicités. Parmi les changements à prévoir : 

  • L’utilisation de l’API de Web Request remplace l’API de Web Request blocking qui est utilisée actuellement par les adblockers pour bloquer les requêtes HTTP. L’API de Web Request ne permet pas de bloquer les requêtes, mais seulement de les modifier.
  • La restriction de l’accès aux données de navigation des utilisateurs par les extensions. Cela signifie que les adblockers ne pourront plus accéder aux données de navigation des utilisateurs pour identifier et bloquer les publicités.
  • Les développeurs d’extensions devront obtenir une autorisation de l’utilisateur pour accéder aux données de navigation, ce qui peut réduire le nombre d’utilisateurs qui autorisent les adblockers à accéder à ces données.

En résumé, Manifest V3 pourrait rendre plus difficile pour les adblockers de bloquer les publicités en limitant leur accès aux données de navigation des utilisateurs, et en les obligeant à utiliser des méthodes de blocage de requêtes moins efficaces

Les développeurs d’adblockers pourront probablement continuer à créer des extensions qui fonctionnent dans les nouvelles restrictions, mais ils devront peut-être s’adapter à de nouvelles méthodes pour bloquer les publicités.

Changement de planning ! Déploiement repoussé. Puis repoussé. Puis… 

On se retrouve l’année prochaine ? 

Google a annoncé repousser la fin de Manifest V2 à 2024 (et donc le passage obligatoire vers Manifest V3).  

Cela étant dit, Google force déjà la transition, puisque le Chrome Web Store n’accepte plus d’extension sous Manifest V2 depuis début janvier, date de début à laquelle d’ailleurs une extension devra utiliser la V3 pour obtenir son badge de recommandation sur la boutique de Chrome.

Pour rester informé(e), abonnez-vous à Alphalyr et suivez ce qu’il se passe sur le blog officiel de Google… 

Anticipez les tendances, passez au server-side. On vous montre comment ?