Celui qui voulait comprendre la différence entre taux de rebond et taux d’engagement sur GA4

Celui qui voulait comprendre la différence entre taux de rebond et taux d’engagement sur GA4

Si vous êtes sur cette page, c’est que vous l’avez forcément remarqué : le taux de rebond tel qu’on le connaissait avant (précision importante) a disparu de Google Analytics 4 et laissé place à un taux d’engagement aux critères différents. 

Ce changement a déconcerté de nombreux adeptes du suivi du taux de rebond “classique” auquel ils étaient habitués jusque-là. Si vous en faites partie, on compatit (mais ça va bien se passer).

Premier rappel important : au lancement de GA4, le taux de rebond avait tout bonnement disparu. 

***Google : “pouf, tour de magie, on passe au taux d’engagement”***

*** panique des gens***

***petit flottement dans les échanges***

*** Google remet le taux de rebond, mais pas celui d’avant***

Le nom est resté, mais la métrique a fortement évolué entre Universal Analytics et GA4. 

Taux d’engagement vs taux de rebond… vs taux de rebond version GA4 

Avant, le taux de rebond se calculait ainsi : un internaute arrive sur une page, scrolle mais ne déclenche aucune interaction (clic par exemple). UA prend ça comme un rebond. Sur GA4, le rebond est l’inverse de l’engagement. 

Le taux d’engagement que vous voyez désormais remonte de manière simple : si une personne reste au moins 10 secondes sur une page OU comporte un événement de conversion, OU enregistre au moins deux pages vues ou deux vues d’écran.

Formule taux d’engagement -> Sessions engagées / Toutes les sessions

On récapitule :

  • taux d’engagement : sessions qui dépassent les 10 secondes (avec ou sans clic, etc.), 1 événement de conversion ou au moins 2 pages ou écrans vus
  • taux de rebond version GA4 : inverse du taux d’engagement (-10 secondes si pas d’interaction).

Point intéressant : contrairement a UA, où s’il y a rebond vous obtenez 0 en durée de session, GA4 vous permet de toujours accéder à la durée de session de l’utilisateur.

Pourquoi le taux d’engagement est potentiellement bien plus intéressant que le bounce rate 

Certes plus familier, le taux de rebond est extrêmement limité pour évaluer la pertinence réelle d’une page. 

Limiter l’engagement à un clic ou au visionnage d’une vidéo exclut de fait les pages très axées “contenu” (article de blog, comparatif, FAQ de sites marchands, assistance, etc.). 

30% de rebond pour une page produit ciblée, c’est beaucoup. Mais 85% sur un site de contenu peut être un très bon indicateur ! 

Autre point limitant dans la version précédente du taux de rebond GA : il ne prenait pas en compte la durée des sessions. Que quelqu’un reste quelques secondes ou de longues minutes ne comptait pas dans les rapports.

Et pour rappel (extrait de cet excellent article) :  

La durée de consultation d’une page correspond au temps écoulé entre l’entrée sur cette page et l’entrée sur une nouvelle page du fait qu’il n’y a pas de page suivante, le temps est inconnu (et donc enregistré à 0). Ainsi, pour des sessions ou les utilisateurs ne consultent qu’une seule page (ce que l’on appelle un rebond), la durée de session est de 0. Ce n’est pas parce que Google sait qu’il sont partis immédiatement, c’est simplement qu’il ne sait pas mesurer la durée avant que l’utilisateur ne parte. Dans ce cas, le système considère ce manque de donnée comme signifiant 0.

Le taux d’engagement permet de sortir de ces critères limitants. Il prend plus de choses en compte et permet d’accompagner les autres métriques. Le reste peut être suivi via des clics sur des événements déclenchés (à condition bien sûr de bien paramétrer son Analytics). 

Donc notre conseil : prenez le temps de vous familiariser avec le taux d’engagement, ce qu’il tracke et révèle permet d’aller plus loin dans la compréhension des interactions entre l’internaute et votre contenu.

On se retrouve bientôt sur d’autres thématiques GA4 : audiences prédictives, tracking/events… stay tuned !

Besoin de paramétrer votre compte GA ? Echangez avec un expert Analytics !